[Nivologie] – Les différents types de neige

[Nivologie] – Les différents types de neige

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Alors ça y est ? Vous êtes prêt pour la saison de ski ? Plus chaud que jamais ? Prêt à vous lancer à l’attaque de la moindre pente blanche que vous rencontrerez ? Doucement jeune feu follet ! Avant toute chose, il serait bon de faire un petit rappel des types de neiges que tu vas pouvoir rencontrer durant tes sorties. Qui n’a jamais rencontré une neige soufflée, trafollée, transformée ou tout simplement une bonne puff ? Vous n’avez rien compris à la phrase précédente ? C’est pas grave car nous allons voir tout ça dans quelques instants.

Alors si quand on vous demande “la neige, elle était comment ?” et que vous ne savez répondre que par “elle était bonne” ou “bof, pas terrible”, cet article est pour vous ! Car des types de neige, il en existe un paquet, et dans cet article, nous allons essayer d’éclaircir un peu le sujet !

La nivologie

Je n’ai pas encore parlé de nivologie sur ce blog mais c’est un élément essentiel de la pratique du ski de randonnée mais également de l’alpinisme. Alors qu’est-ce que la nivologie ? C’est tout simplement la science qui étudie la neige : sa formation, sa composition, sa stabilité, l’évolution du manteau neigeux et par conséquent les avalanches. C’est donc une science très importante, dont vous devez avoir quelques notions si vous ne voulez pas finir en bonhomme de neige. Cependant attention ! La nivologie est loin d’être une science exacte ! Nombreux sont les guides et experts qui n’ont pas vu venir une avalanche et qui en sont morts, alors dans tous les cas restez prudents.

Pourquoi s’intéresser aux types de neige

“Moi je veux juste skier, je m’en fou de la neige” me diriez vous. Eh bien vous auriez bien tort ! Car pour maîtriser une discipline, on se doit de maîtriser le vocabulaire. Or si vous voulez progresser en ski de rando ou en alpinisme, il va falloir pouvoir parler de vos sorties et être précis sur les termes que vous utilisez. Si vous voulez partager avec d’autres personnes sur vos sorties mais que vous ne connaissez pas le vocabulaire, vous allez très vite être rangé dans la catégorie “débutant”. 

Mais connaitre le vocabulaire de nivologie, c’est aussi mieux comprendre la neige et cela permet d’adapter son comportement à la qualité de cette-dernière. Cela va vous permettre de mieux prévoir vos sorties et d’anticiper.

Et évidemment, les notions de nivologie sont indispensables pour la gestion des risques liés aux avalanches et tout autres chutes de neige ou de glace qui pourraient vous être fatales (chute de séracs, corniches ou pont de neige). Et c’est cette gestion des risques qui est la plus importante lors de la pratique de tels sport comme l’alpinisme ou le ski de randonnée. Parce qu’on aime la montagne mais on aime aussi rentrer vivants.

Les différents types de neige

Je vais pas vous saouler avec moult considérations scientifiques mais juste un peu parce que ça fait pas de mal. Il faut juste comprendre que la neige, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas que de l’eau gelée, bien au contraire. La neige c’est en majorité : de l’air ! Et le reste c’est de l’eau. Pour vous donner un ordre d’idée des proportions, en moyenne, la neige est constituée à 90% d’air et à seulement 10% d’eau ! On peut également mesurer l’humidité de la neige et ça s’appelle la “Teneur en Eau Liquide” ou TEL. Plus la TEL sera forte et plus la neige sera lourde (en général c’est pas bon). Inversement, plus la TEL est faible et moins vous regretterez d’être sorti.

La liste ci-dessous est loin d’être exhaustive et les définitions peuvent varier en fonction des personnes (certaines définitions ne sont pas vraiment “officielles” et font plus partie du langage familier c’est pourquoi pour certains mots j’ai juste indiqué la définition qui semble faire consensus mais qui n’est en aucun cas officielle).

Voici donc par ordre alphabétique les types de neige que vous pourrez rencontrer :

Béton

C’est quoi ? : “Laisse béton” comme disait Renaud… 

Définition : Voir “gelée”.

Béton avec rails

C’est quoi ? : De la neige gelée avec des traces, elles aussi gelées qui font que vous auriez dû prendre votre bobsleigh plutôt que vos skis. Bref, c’est comme la neige béton mais sans pouvoir tourner.

Cartonnée

C’est quoi ? : le niveau ultime de la neige croûtée. 

Définition : Par analogie avec le bruit sourd des skis sur cette neige. Neige travaillée par le vent mais avec une cohésion suffisante pour casser en bloc. Avec souvent un travail du vent visible en surface (petits “zastrugi” : voir définition plus bas).

Neige Croûtée

Collante

C’est quoi ? : vous pensiez que vos cuisses étaient déjà bien entamées par la montée ? Attendez un peu pour les finir dans la neige collante. Souvent lorsqu’on arrive dans ce type de neige, on ralenti d’un coup avant de comprendre que la partie de plaisir est désormais derrière nous. Rencontrée à la montée elle peut faire botter vos skis et vous rajouter quelques kilos sous les peaux. 

Définition : Moyennement humide, cette neige colle sous les skis. 

Crémeuse

C’est quoi ? : sur l’échelle pifométrique, la neige crémeuse est une neige de printemps qui a subi l’action du soleil un peu plus longtemps que la “moquette” mais un peu moins que la “transfo”.

Croûtée

C’est quoi ? : Croquant à l’extérieur et mou à l’intérieur… ça vous rappelle quelque chose ? Nan pas les frites McDo, mais juste une neige qui a un peu morflé. Le genre de neige qui vous fait progresser en ski… ou pas.

Définition : Couche de neige dont la surface présente une croûte plus ou moins cassante due au regel, au vent, à la pluie…

Damée 

C’est quoi ? : Une bonne poudre qu’on a massacré avec une dameuse… c’est pour ça qu’on fait pas du ski de piste.

Définition : Neige tassée suite au passage d’une dameuse sur les pistes de ski.

Neige damée

Décaillée

C’est quoi ? : au printemps, les oiseaux chantent, les amoureux se bécotent sur les bancs publics et la neige se décaille. Si le timing est bon, vous allez vous faire plaisir !

Définition : Neige de printemps qui dégèle. Entre la “Velcro” et la “moquette”.

Neige décaillée

Duvet

C’est quoi ? : très légère et aérienne, c’est une neige à s’en mettre plein les narines au moindre virage ! Un bonheur !

Fondante

C’est quoi ? : Contrairement au gâteau au chocolat de votre grand-mère pour lequel “fondant” est un adjectif plutôt positif, quand on parle de neige, ça veut dire qu’il faut pas trop tarder à redescendre !

Définition : Neige composée de grains ronds regelés et qui commencent à fondre en surface sous l’action du soleil.

Fraîche

C’est quoi ? : Tout comme le “pain frai” n’est pas le pain qui est froid mais celui qui est récent et qui sort du four, la “neige fraîche” c’est celle qui vient de tomber. Ça ne veut donc pas dire qu’elle est particulièrement froide ou légère. En général cette expression est suivie d’une excitation proportionnelle à la quantité de neige que vous retrouvez sur votre voiture le matin. 

Définition : Neige récente encore composée de particules reconnaissables.

Frittée

Définition : La neige fritté est constituée de petit flocons “soudés” entre eux par des microscopique “ponts de glace”. Ce phénomène s’appelle le “frittage”. La cohésion peut être forte et former de véritable plaques ou faible et être très friable et fragile, elle donnera ainsi l’impression de skier sur de la poudreuse.

Gelée, glacée ou “béton”

C’est quoi ? : vos carres ont intérêt à être bien affûtées et votre moral aiguisé car la descente va s’avérer tendue. 

Définition : Neige gelée qui n’est pas encore de la glace vive, il est encore possible de skier avec des carres bien affûtées. 

Grésil

C’est quoi ? : Une neige composée de petites particules rondes, gelées et fines. Quand il y a du vent et qu’on s’en prend plein les yeux, ça pique…

Voir “Roulée”

Grésil

Humide

Définition : Regroupe beaucoup de type de neige différents qui contiennent de l’eau sous forme liquide (TEL>0%). Sa température est toujours de 0°C.

Lourde

C’est quoi ? : Si elle est lourde et collante alors c’est un peu comme le mec “lourd et collant” : on l’aime bien tant qu’on doit pas le supporter toute une journée. A éviter si possible !

Définition : Mais contrairement à ce qu’on pourrait penser, cette neige peut aussi être lourde et fraîche. Dans ce cas, elle ne sera pas trop humide, vous pourrez faire des boules de neige avec mais quand vous la presserez, il ne sortira pas d’eau. Si au contraire elle est humide, vous pourrez en faire sortir de l’eau en la pressant et il faudra faire attention aux coulées de ce type de neige. Dans le cas où elle reste d’une humidité modérée et qu’elle n’est pas collante alors ce sera une neige parfaite pour skier. Si au contraire elle commence à coller … préparez vous au choc ! 

Neige lourde et collante

Pour résumer : plus la neige est humide (donc mouillée) et plus elle est lourde (car elle contient moins d’air et plus d’eau). Une neige très humide sera lourde, pâteuse et collante alors qu’une neige sèche sera légère non collante et moins dense. Mais dire qu’une neige est “fraîche” ne dit rien de son taux d’humidité ! 

“Moquette”

C’est quoi ? : Nom plutôt positif pour parler d’une neige qui commence à dégeler légèrement. L’épaisseur de la partie fondue va caractériser le terme qu’on utilisera pour en parler : on dira “moquette” ou “neige décaillée” ou bien “neige crémeuse”. Il existe également la variante “moquette à poils long” et “moquette à poils courts” en fonction de l’épaisseur.

Il existe aussi la “moquette de rêve” qui est encore plus agréable à skier.

Définition : Neige dure avec une partie supérieure fine fondue. Elle se rencontre entre la neige gelée du matin et la neige pourrie de l’après-midi.

Mousseline

C’est quoi ? : Nuance de neige transformée. Elle a été réchauffée plus lentement que cette-dernière et est donc moins dense.

Mouillée

Définition : Neige très humidifiée (pourrie) possédant une TEL (voir définition plus haut) importante.

Papier de ponçage

C’est quoi ? : Quelques cailloux en vue ? Attention à vos semelles de skis !

Papier poncage en vue !

Pâteuse

C’est quoi ? : La pâte, c’est lourd et ça colle.

Peau d’orange

C’est quoi ? : aucune idée  😀 , si vous savez mettez un commentaire !

Plâtrée

C’est quoi ? : quand la neige se colle là où elle devrait pas se coller. En général sur des rocher verticaux ou dans des endroit où on aimerait bien qu’il n’y en ai pas. Elle est embêtante en alpinisme puisqu’elle entrave un peu la progression.

Définition : Dépose d’une couche de neige sur un objet vertical ou sur une paroi inhabituellement recouverte de neige. Ce phénomène se forme lorsqu’il neige en même temps qu’il vente. Il peut être aussi le résultat d’un brouillard givrant.

Polenta

C’est quoi ? : voir “soupe”

Poudre, poudreuse, “peuf” ou encore “pow pow”

C’est quoi ? : le choix du terme utilisé varie en général avec votre date de naissance. Si vous êtes jeune vous utiliserez souvent “pow pow” et si vous avez un peu plus d’expérience vous direz plus volontiers “poudre” ou “poudreuse”. L’entre deux étant “peuf” (du savoyard “poussière” pour caractériser la légèreté de cette neige parfaite). 

Définition :  Neige récente peu transformée caractérisée par une TEL nulle, une faible masse volumique et une cohésion faible (particules reconnaissables). Certaines neiges transformées (couches de faces planes) peuvent garder ou acquérir un aspect poudreux.

Neige très légère

Requins

C’est quoi ? : Tu vois le cailloux qui dépasse de cette belle poudre sans sous-couche ? Oui oui, celui qui va te défoncer la semelle de ton ski ! C’est ça un requin.

Roulée ou grésil

Définition : La neige roulée ressemble aux boules de mimosa. Sa principale caractéristique est son absence de cohésion qu’elle conserve longtemps au sein du manteau neigeux lorsqu’elle est enfouie.

“Sèche”

C’est quoi ? : La neige la plus légère et la plus pure. Par contre n’essayez pas faire une bataille de boules de neige ! Elle ne collera pas !

Définition : Neige qui ne contient pas d’eau (TEL=0%) sous forme liquide.

Serrée

C’est quoi ? : Neige qui se tasse et se “resserre”. Elle devient alors plus compacte.

Ski cailloux

C’est quoi ? : quand il reste de la neige plus que dans le congélateur… Période de deuil sauf pour les adeptes de “ski cailloux”.

Soufflée

C’est quoi ? : C’est déjà clair, non ? 😉

Définition : Neige ayant subi une action du vent (transport ou érosion). Les zones d’érosion sont en général caractérisées par une surface irrégulière (neige dure, zastrugi, rides…).

“Soupe”

C’est quoi ? : “c’est de la soupe !” souvent craché avec dédain cette expression signifie qu’on est pas là pour faire du ski nautique !

Définition : Comme son nom l’indique, neige liquide qui ne colle pas tellement elle est fondue. 

Tracée

C’est quoi ? : Quelques personnes sont passées mais il y a encore moyen de se faire plaisir.

Définition : De la neige présentant quelques traces de skieurs. Ce n’est pas encore de la “trafolle” car les traces ne se recoupent pas ou peu.

Trafollée 

C’est quoi ? : Y’a du monde qui lui est passé dessus ! Calmez-vous, on parle toujours de neige. Si cette neige toute skiée regèle dans la nuit, c’est la merde, car les traces vont se durcir et former un relief croûté pas génial à reskier ensuite. Si le gel est suffisamment puissant, vous pourrez même vous retrouver sur des rails (voir “béton avec rails”).

Définition : Neige de surface déjà tracée par des skieurs. C’est un terme du langage familier.

Neige trafollée

Transformée ou transfo’

C’est quoi ? : De la neige qui commence à fondre.

Définition : Neige (totalement) métamorphosée ayant subi un cycle de gel/dégel et composé de grains ronds. La couche superficielle présente une croûte très dure le matin qui fond durant la journée.

Velcro

C’est quoi ? : Si comme moi vous ne saviez pas ce que c’était le “velcro”, voici une image :

Le Velcro

Je suppose donc que c’est une neige dure qui a décaillé en surface pour laisser apparaître une très fine couche de neige fondue (ou en tout cas un peu plus poudreuse) qui ressemblerait à du velcro. Mais encore une fois, aucune certitude, si vous avez plus d’infos, dites-le-moi en commentaire 🙂

“Vitrifiée”, “bleue”, la glace vive, le “carrelage”, ou encore le “marbre poli”

C’est quoi ? : demi-tour ! … s’il est encore temps …

Définition : Glace pure, compacte et dure. Il faut les crampons et les piolets !

Zastrugi

Définition : Un sastruga ou zastruga est une irrégularité topographique tranchante sur une surface de neige résultant de l’érosion causée par le vent, de la saltation de particules de neige et de leur dépôt dans les régions enneigées, polaires comme tempérées. Le mot fut emprunté au russe et est généralement utilisé au pluriel idoine : sastrugi

 

La vie de la neige, son évolution au fil du temps

Pour synthétiser ce que nous avons dit précédemment, imaginez que vous partez faire une sortie ski et que la nuit a été froide mais que la journée s’annonce chaude (typiquement au printemps). Vous pourrez donc rencontrer dans l’ordre (du matin jusqu’au soir) :

1) Marbre ou glace vive ou bleue
2) Carrelage ou vitrifiée (distinction très pifométrique avec la catégorie du dessus)
3) Béton, avec ou sans rails
4) Gelée ou glacée
5) Velcro
6) Décaillée
7) Moquette, option “de rêve”
8) Crémeuse
9) Mousseline
10) Transfo ou fondante
11) Pâteuse, lourde, collante, mouillée
12) Soupe ou polenta
13) Pourrie

En hiver le soleil jouant moins son rôle chauffant, la neige subira plus volontiers les effets du vent que ceux du soleil. L’échelle est donc réalisée en fonction de l’âge de la neige. Plus elle est vieille et plus elle sera susceptible de subir les effets du vent. On aura donc :

1) Duvet, Peuf (tres froide, sèche et tombée sans vent)
2) Poudre (en moins froide)
3) Poudre épaisse
4) Poudre tassée (un peu de vent)
5) Fritée / serrée
6) Croûtée
7) Cartonnée

Si vous avez été observateurs vous remarquerez que certains types de neige cités plus haut n’apparaissent pas dans une des deux listes. C’est tout simplement parce que certain type de neige ne dépendent pas du moment de la journée mais simplement d’autre facteurs (la neige damée, la neige trafollée, etc.)

Conclusion 

J’aurais l’occasion de reparler nivologie sur ce blog. Je ne m’attarderais donc pas (encore) sur les différentes qualités du manteau neigeux et sur les phénomènes de type “plaques à vent”, “ponts de neige”, “sous-couche” ou “coulées”. Mais vous pourrez déjà en trouver une courte définition dans l’article glossaire ici.

Pour véritablement intégrer ces notions il faut évidemment que vous les confrontiez au terrain. Le mieux est donc que vous soyez attentif aux types de neige que vous rencontrez et que vous débattiez avec d’autres personnes du mot le plus approprié pour décrire ce que vous avez skié ;). 

 

Sources
ANENA (1998) – Guide Neige et Avalanches. Connaissances, pratiques, sécurité. – Edisud, 335 p.
http://wepowder.com/fr/forum/topic/249296
http://montagne.a.vaches.free.fr/page/neige.html
http://www.skirando.net/nivologie/plaques.aspx
https://forum.camptocamp.org/t/etats-de-la-neige/82075/54
https://forum.camptocamp.org/t/neige-decaillee-et-moquette/201414/42
http://www.skitour.fr/forum/read_164284.html
https://books.google.fr/books?id=JfAjCwAAQBAJ&pg=PA84&lpg=PA84&dq=%22polenta%22+type+de+neige&source=bl&ots=29dsrxfYDp&sig=EyU_a7lweuylCC5wwvuhBqrXPV8&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwi_1oWjm5PYAhVBZlAKHRpDBfcQ6AEIVzAK#v=onepage&q=%22polenta%22%20type%20de%20neige&f=false
http://mountainacademy.salomon.com/fr/demo/331/neige-lourde-et-neige-humide
https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/haute-savoie/ski-attention-aux-requins-hors-piste-1176331.html
Crédits photo :
© PuraVIda Images
Photo Le DL/Yoann GAVOILLE
Guillaume depoisier
Maurice Mischler

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 40
  •  
  •  

11 réactions au sujet de « [Nivologie] – Les différents types de neige »

  1. Cher Thomas,
    Encore un article très intéressant! J’espère avoir l’occasion de skier sur de la poudreuse cet hiver! (ou de la pow pow comme disent les jeunes ha ha).

    Je ne connaissais pas:
    Marbre ou glace vive ou bleue
    Carrelage ou vitrifiée (distinction très pifométrique avec la catégorie du dessus)
    Béton, avec ou sans rails
    Velcro
    Décaillée
    Moquette, option “de rêve”
    Crémeuse
    Mousseline
    Transfo ou fondante
    Les différentes variantes de la poudreuse
    Fritée / serrée
    Cartonnée
    Zastrugi
    Trafollée
    Roulée ou grésil
    La prochaine fois que je remonterai sur des skis, j’essaierai de décrire la neige le plus précisément possible!

    Je n’ai pas de réponse officielle pour la “peau d’orange”, mais d’instinct, je dirais que c’est proche de la soupe à cause de sa couleur orangée!
    Pour le velcro en revanche, j’aurais dit que le nom vient du son que la neige fraichement damée fait lorsqu’on passe dessus, proche d’un velcro qu’on arrache.
    Continuez le bon boulot!
    A bientôt,
    Bertrand

    1. Bonjour Bertrand,
      Merci pour votre commentaire ! Ravis que vous ayez appris des choses !
      Haha oui c’est vrai que ça peut être une explication pour la peau d’orange 😀
      C’est vrai que la description de la neige “à l’oreille” peut être assez pertinente également (comme pour la neige cartonnée par exemple). Le terme vient donc peut être d’un son en effet 🙂
      A bientôt !

    1. Je t’avoue que moi non plus je ne pensais pas qu’il y avait autant de type de neige 😀 j’en ai découvert pas mal en écrivant cet article !

  2. La neige dans tous ses états: bravo pour la synthese 🙂 J’avais lu dans un bouquin de Mauss, que les inuits pouvaient reconnaitre plud de 21 types de neiges a distance. A l’epoque, ca m’avait interpellé. Finalement, avec la pratique du ski, nous n’en sommes pas bien loin.
    L’article me fait decouvrir ton blog. Beau boulot !

    1. Bonjour Zian,
      Merci pour ton commentaire ! Je suis heureux que l’article t’ait intéressé 🙂
      Oui j’ai lu cette information également sur les inuits avec parfois des personnes qui disaient qu’ils avaient plus de 50 mots pour la neige ! Mais j’ai également lu que cette idée était un biais de notre perception occidentale car leur langage est très différent du nôtre et que leurs nombreux mots pour définir la neige tiennent plus au fait que leur langue peut créer des mots de manière illimité que vraiment à une création de toute pièce de ces mots. C’est un peu compliqué à expliquer 😀 je sais pas si j’ai été très clair. En tout cas il y a certainement une part de vérité dans les deux avis. Il faudrait que je retrouve le lien pour te le donner.

  3. a propos des requins. si l’aileron est visible … c’est un rocher.

    le requin est sous la surface, caché, et il attend le passage d’un skieur pour lui mordre sauvagement les skis. on en trouve beaucoup en debut de saison.

  4. Bon, j’ai un terme tout à fait personnel : « la croustade » (« crumble » pour les snobs).

    C’est de la trafolle qui a regelé pendant la nuit et se prend une bonne averse suite à un brusque redoux matinal ; manque de bol vous arrivez à ce moment.

    Donc ramollissement incomplet avec gros paquets et rails encore durs et soudés en dessous et quelques bouts de crumble collants disséminés au-dessus selon le vent qui généralement accompagne le phénomène (oui j’ai refusé d’entrer à l’académie française…).

    C’est plutôt rare mais ça arrive de plus en plus avec le changement climatique et ce n’est pas génial.

    Pour tester chez soi :
    – prendre un carton ondulé d’emballage,
    – le froisser en tous sens,
    – le mouiller,
    – y verser un mélange de chapelure grossière, de compote épaisse et de morceaux de fruits mous,
    – mettre le tout au congélateur,
    – l’en sortir quand gelé
    – puis le mouiller à nouveau,
    – tester rapidement, avec un schtroumpf skieur par exemple.

    Mais il y a peut-être un terme déjà existant pour « ça »

    Arvi.

Laisser un commentaire