Archives de
Catégorie : Comptes rendus de sorties

Cinq jours dans les Écrins – Stage d’alpinisme

Cinq jours dans les Écrins – Stage d’alpinisme

Aujourd’hui c’est Morgane, une élève de la formation Devenez autonome en haute montagne, qui va vous faire le récit de son stage d’initiation à l’alpinisme dans les Écrins organisé par Objectif Alpinisme. Sans plus de préambule, je lui laisse la plume. Avant de partir dans les Écrins, l’alpinisme, j’en avais fait une fois. Résultat des courses : accident, hélico, hôpital, un mois d’arrêt.A ce moment-là, deux choix s’offrent à toi : soit tu arrêtes les frais, et tu te ranges sagement,…

Lire la suite Lire la suite

 
Une première course, un accident

Une première course, un accident

14 juillet 2020 – 8h30 du matin
Le soleil est déjà haut lorsque j’atteins mon tout premier sommet en alpinisme.
Aiguille d’Argentière, 3901m.
Fatigue, fierté, joie.
Mais aussi de la peur. Peur à l’idée de redescendre ces 1100 mètres de dénivelé, entamés quelques heures plus tôt.

 
« Je pensais qu’on arriverait tous au sommet » – Ascension du Mont Blanc, Objectif 4/7 (Partie 3/3)

« Je pensais qu’on arriverait tous au sommet » – Ascension du Mont Blanc, Objectif 4/7 (Partie 3/3)

En mai 2018, je me suis rendu à Chamonix et j’ai tenté l’ascension du Mont Blanc en autonomie par la voie des Grands Mulets à ski de randonnée. Nous devions redescendre par la face Nord en ski. J’étais loin de me douter de ce qui se passerait là-haut 2 jours plus tard.

 
Mont Blanc : préparation physique, technique et mentale – Objectif 4/7 (Partie 2/3)

Mont Blanc : préparation physique, technique et mentale – Objectif 4/7 (Partie 2/3)

Le Mont Blanc ne se prend pas à la légère, ce n’est pas une rando et il nécessite donc une préparation physique et technique conséquente. Si vous avez décidé de gravir le Mont Blanc assurez-vous déjà de savoir par quelle voie vous voulez le faire. Lisez donc bien l’article précédent. Sauf si vous montez en hélicoptère, on ne fait jamais un sommet : on fait une voie. La préparation sera donc entièrement dépendante de l’itinéraire que vous avez choisi.

Pour ma part j’ai choisi de faire le Mont Blanc via la voie des Grands Mulets à ski de randonnée au printemps (en mai). Cela impliquait donc de monter 1800 m de dénivelé le deuxième jour avec les skis aux pieds. Mais également de marcher sur glacier et sur une arête de neige et d’être capable d’encaisser la descente de la face Nord à ski elle aussi.

 
Le Mont Blanc – Préparation : Choisir la voie d’ascension – Objectif 4/7 (Partie 1/3)

Le Mont Blanc – Préparation : Choisir la voie d’ascension – Objectif 4/7 (Partie 1/3)

Quelle voie choisir pour faire l’ascension du Mont Blanc ? Question prenante vous en conviendrez. Je me la suis posée lorsque j’ai voulu concrétiser ce projet. Vous le savez, depuis que j’ai commencé ce blog je voulais faire l’ascension du Mont Blanc. Lorsque j’ai commencé l’alpinisme et le ski de randonnée j’ai évidemment mis ce sommet sur ma liste de course à faire. Et il faisait bien sûr partie des 7 sommets mythiques des Alpes que je me suis fixé en objectif.

Le Mont Blanc en fait rêver plus d’un et nombreux sont ceux qui s’attaquent à ses 4809 mètres d’altitude. Au risque de paraître cliché, je l’ai donc inscrit sur ma liste. Et je me suis préparé pendant plusieurs mois afin d’avoir une chance de dompter la bête.

 
Le Grand Paradis : objectif 3/7 réalisé !

Le Grand Paradis : objectif 3/7 réalisé !

Je l’ai fait ! Mon premier 4000 ! Et comment … C’est une belle épopée que je m’apprête à vous raconter et je vais tenter de vous donner toutes les clés pour que vous puissiez vivre la même. En vue de l’ascension du Mont Blanc, je me suis dit qu’il serait judicieux de s’acclimater et donc pour faire d’une pierre deux coups j’ai choisi un 4000 sur ma liste !