7 façons de rencontrer des gens expérimentés en alpinisme

7 façons de rencontrer des gens expérimentés en alpinisme

Partager l'article
  
  
  

En alpinisme ou en ski de randonnée, il existe une chose qui peut vous bloquer dans votre pratique : la solitude.
Alors oui… comment se lancer seul dans une activité qui nécessite souvent d’être à plusieurs ? Et surtout, comment rencontrer du monde ?

I/ Le cercle proche

Il s’agit, certes, du milieu où vous risquez le plus de galérer à trouver du monde pour vous emmener en montagne. Surtout si votre famille est plus fan de curling que d’alpinisme.

En revanche, une chose primordiale en montagne est de partir avec des gens de confiance : qui de mieux pour ça que vos amis et votre famille ?

Si vous avez un proche, ou même un ami d’ami, ou l’oncle du père du frère de la cousine de votre voisine qui est déjà initié à la haute montagne, ça peut valoir le coup de tenter une approche 😉

II/ Facebook

Il existe pléthore de groupes Facebook sur lesquels vous pouvez vous rendre. Pour n’en citer que quelques-uns : 

Groupe d’entraide : alpinisme et ski de randonnée (fait maison)

Alpinisme Massif du Mont-Blanc

Backpackers des Alpes

Mordus des Pyrénées

Il y a aussi beaucoup de groupes d’escalade localisés par département : Escalade 74, Escalade Pyrénées, etc… il suffit de fouiner un peu 😉

III/ Les forums

Skitour (pour le ski de randonnée précisément) et Camptocamp (pour tout le reste) ont des forums assez actifs. Vous pouvez tout à fait poster un message sur ces plateformes. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 10 commandements pour survivre en terrain avalancheux - Bruce Tremper

IV/ Les événements

Là aussi, il existe beaucoup d’évènements organisés autour de la montagne : le (chouette) festival de Montagne en Scène, des évènements d’escalade organisés par la FFME ou la FFCAM…

Allez à ces événements, rencontrez des gens, discutez avec eux, etc… 

L’avantage, ici, c’est de rencontrer des personnes physiquement : on n’est pas obligé de passer par le biais d’internet, où il est plus difficile d’avoir confiance en quelqu’un.

V/ Les clubs

Il en existe plusieurs, mais comment passer à côté de la célèbre institution du Club Alpin Français ?

Vous pouvez en trouver dans toutes les régions de France (même les plus plates géographiquement parlant !). Régulièrement, des sorties tous niveaux sont proposées, encadrées, et avec souvent, une possibilité de louer du matériel pas cher. Dans des sorties encadrées à plusieurs, c’est la porte ouverte pour rencontrer du monde et sympathiser !

Vous pouvez aussi passer par le biais des salles d’escalade : en plus d’une ambiance le plus souvent très sympa, les salles d’escalade regorgent parfois de grimpeurs qui font aussi de l’alpinisme. N’hésitez pas à discuter, à engager la conversation, tout en travaillant votre technique de grimpe (et là on a un super 2 en 1 😉).

VI/ Leboncoin (oui, oui)

Technique peu conventionnelle, je vous l’accorde… mais qui fonctionne !

Voici un exemple, tiré d’une histoire vraie : un gars veut acheter des skis de rando sur Leboncoin. Il en trouve des sympas, qu’il décide d’aller voir sur place pour s’assurer de l’état, et commence à discuter un peu avec l’autre gars qui vend ses skis. Pour la faire courte, le premier gars finit avec le numéro du second gars, en se disant que ça serait sympa d’aller faire une sortie tous les deux.

Vous voyez ? N’importe quel endroit, n’importe quel événement peut être propice à la rencontre ! L’avantage ici, c’est que vous achetez du matériel à des gens qui habitent votre ville, qui sont donc proches géographiquement et susceptibles de partager une sortie…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 5 erreurs de débutant en alpinisme

VII/ Aller en montagne

Cela peut paraître évident… mais finalement, on n’y pense pas tant que ça.

En montagne, vous allez dormir dans des refuges, discuter avec des gens que vous croisez… qui pratiquent peut-être l’alpinisme ou le ski de randonnée de leur côté, et seraient tout à fait partants de vous emmener. L’esprit montagnard est quelque chose d’assez fort. A quelques exceptions près, en montagne, les gens sont bienveillants, ouverts à la discussion et prêts à donner des conseils.

Et puis, quoi de mieux que la montagne pour faire de la montagne, finalement ?

En bref… comment parler à quelqu’un ?

A ce moment-là, il faut y aller au culot !

Envoyez directement un message à quelqu’un (ou abordez-le si vous êtes physiquement à côté) en prenant le temps de vous présenter. Parlez-lui aussi de vos expériences en montagne (si vous en avez), de votre sérieux et surtout de votre motivation. Faites preuve de bonne volonté et gardez le sourire !

Vous n’êtes pas obligé de dire que vous débutez dans le milieu dès votre premier message : ça peut en éloigner certains, qui seraient pourtant enclins à vous emmener. Réservez-le pour la suite de la conversation… mais ne mentez jamais sur votre niveau !

De l’autre côté, pensez vous aussi à vous renseigner sur le niveau de la personne en face. Demandez-lui quelle est son expérience, de quelle manière elle procède, et si elle est d’accord pour emmener un débutant. 

N’oubliez pas que la montagne, c’est un truc de passionnés : parvenez à éveiller cette passion, à créer le lien entre montagne et plaisir de transmettre, en lui rappelant que lui aussi a sans doute été initié par quelqu’un…

Vous pouvez aussi jeter un coup d’œil à cet autre article du blog : si vous débutez, ça risque de vous intéresser !

 

Partager l'article
  
  
  

Laisser un commentaire