Débuter le ski de randonnée pour pas cher

Débuter le ski de randonnée pour pas cher

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Le ski de randonnée comme beaucoup de sports de montagne nécessite un investissement important qui n’est pas toujours facile à faire lorsqu’on est jeune et étudiant ou bien que l’on a peur d’investir dans un sport qu’on ne connait pas. Il est difficile de concilier sécurité et matériel bon marché et l’un ne doit pas se substituer à l’autre.

Je vais donc vous expliquer dans cet article comment je me suis équipé pour moins de 200€.

 

Avant toute chose je tiens à vous rappeler que je ne suis pas un professionnel, je débute dans cette discipline et ce blog à uniquement pour vocation de vous partager ma progression tout comme un ami pourrait le faire pour vous éviter de faire les même erreurs que moi et pourquoi pas pour progresser plus vite. Il est donc important de garder en tête que ce sont des disciplines à risques et vous êtes les seuls garants de votre sécurité. Le contenu que je publie est issu de mes expériences personnelles, de sites divers et de conseils de personnes expérimentées, mais il ne saurait en aucun cas remplacer les conseils et l’expérience d’un guide de haute montagne.

 

Prix du matériel neuf

Faisons d’abord un point sur ce que coûte le matériel si vous achetez neuf (les prix ont été estimés en fonction des offres les moins chères chez Snowleader avec 30% à 50% de réductions) :

– Skis + fixations : 400€

– Chaussures : 300€

– Peaux : 100€

– Couteaux (vous n’en aurez pas besoin au début pour les petites pentes qui ne sont pas gelées) : 50€

– Bâtons : 10€

Nous admettons que vous disposez déjà du matériel de base pour aller “à la neige” (veste de ski, polaire, pantalon de ski etc.). Soyons fous, arrondissons le total à 900€ (je vous rappelle que ce prix est calculé avec des réductions entre 30% et 50%).

La location

Évidemment la solution de la location est pertinente si vous comptez juste essayer ce sport pour les quelques premières sorties. Mais il faudra rapidement investir pour ne pas payer des fortunes dans du matériel qui ne vous appartient pas.

L’occasion

La solution est donc très simple : achetez du matériel d’occasion et qui a quelques années de vie. Ne reprenez pas les skis de votre grand-père :

mais n’achetez pas non plus du matériel trop récent (moins d’un an d’existence).

 

Mais alors comment acheter du matériel d’occasion quand on n’y connait rien en ski de randonnée ?

Après l’émergence des skis paraboliques (qui ont été une petite révolution) il n’y a pas eu de changement majeur dans la technologie du ski et donc il ne vaut pas la peine d’acheter le matériel dernier cri.

Je vais donc vous exposer en détail comment j’ai pu m’équiper pour 197€ tout compris (et comment vous pouvez faire pareil voire mieux ;)).

 

– Skis et fixations : 160€ Cham 87 + fixation diamir, sur leboncoin.

 

Je souhaitais des skis polyvalents, qui me permettraient de faire aussi bien du ski de randonnée que du ski de piste car je ne savais pas avant de commencer la randonnée, quelle proportion de temps je passerais dans chaque activité.

En général un ski perd la moitié de sa valeur après la première saison, il y a donc moyen de faire de très bonnes affaires !

 

– Chaussures : gratuit Nordica TR9

J’ai eu la chance de récupérer les vieilles chaussures de mon oncle.

Vous allez me dire : « ouais mais moi j’ai pas un oncle qui a des chaussures à donner !». Alors d’abord voilà l’état des chaussures après quelques sorties :

On peut voir plusieurs trous et la languette qui est complètement HS

Elles étaient une pointure trop grande pour moi et horriblement dure à enlever. Je pense que leur prix (s’il me les avait vendues) aurait été proche de 0. En plus chez Trocsport vous pouvez trouver des chaussures de rando aux alentours de 50€ (ce qui n’est quand même pas excessif pour un produit qui coûte 10x plus cher neuf).

 

– Peaux :  gratuit

Peaux données avec les skis mais qui n’étaient pas adaptées (trop fines pour mon ski, elles ne s’étendaient pas jusqu’au début des carres). J’ai donc coupé chaque peau en deux dans le sens de la longueur. Cela m’a permis d’économiser une centaine d’euros que je n’avais pas de toute façon. Mais si vous avez un peu de chance le gentil monsieur vous donnera les peaux adaptées aux skis.

– Couteaux : 30€ modèle Diamir

Acheté en magasin d’occasion mais vous pouvez en trouver aux alentours de 20€ sur Leboncoin.

– Bâtons : 7€.

Si vous faites déjà du ski de piste ou de la randonnée pédestre vous n’aurez pas à en acheter mais éventuellement à changer les rondelles pour en prendre des plus larges qui s’enfonceront moins dans la poudreuse. Si vous devez en acheter sachez que vous pouvez en avoir pour moins de 10€ neuf donc pas la peine de vous dire que vous pourrez en trouver quasiment gratuitement sur Leboncoin ou parmi vos proches.

En bref

Récapitulons donc. Si vous n’avez pas la chance de trouver du matériel gratuit vous obtiendrez à peu près les prix suivants :

– Skis + fix + peaux : ~200€

– Chaussures : ~50€

– Couteaux (facultatifs) : 20€

– Bâtons : 10€

Total dans le pire des cas : 280€

 

Où trouver du matériel d’occasion ?

Leboncoin, Facebook (dans les groupes de ski de randonnée), Trocsport , Club Alpin Français (ou tout autre club/association de ski de rando), connaissances qui vendent leur matos bref tous les réseaux sont bons à prendre ! N’oubliez pas de négocier lorsque vous achetez à un particulier (un article est en cours de préparation pour vous expliquer les trucs à savoir pour bien négocier son matériel). Et achetez de préférence en fin de saison.

 

Sécurité et occasion

L’enjeu est d’acheter du matériel pas cher, que vous pourrez garder suffisamment longtemps pour que ce soit rentable et qui ne vous lâche pas à la première pente venue. Il est donc primordial de se concentrer sur ces trois dimensions : prix, durabilité/état, sécurité.

Vous me direz « Mais du matériel d’occasion n’offre jamais la même sécurité que du matériel neuf ! et moi je n’ai pas envie de mettre ma vie en jeu ! »

Je vous répondrais d’abord que pour des skis il y a très peu de chances qu’ils vous claquent entre les doigts (ou plutôt entre les pieds) sauf si vous prenez les skis de votre grand-père (et encore). Il en va de même pour les chaussures (la preuve, j’ai skié toute une saison avec des chaussures qui avaient des trous). En fait ce qui fait la différence entre des skis ou des chaussures neuves et d’occasion c’est essentiellement : l’obsolescence relative par rapport au nouveau matériel et l’esthétique.

Gardons en tête également que pour débuter, le matériel d’occasion est plus que suffisant, de toute façon vous ne verrez probablement pas la différence en terme de ressenti entre du matériel neuf et du matériel qui a un peu vécu. Les avis diffèrent beaucoup pour savoir quelle est la durée de vie réelle d’un ski et cela dépend du nombre de sortie, de l’entretien apporté par son propriétaire etc. Mais pour être large vous pouvez tabler sur un ski qui a entre 1 et 4 ans. Après ce délai il faut suffisamment bien s’y connaître pour analyser si le ski est en bon état.

 

Le DVA/ARVA

Je n’ai pas parlé de l’ARVA pour une raison très simple : l’ARVA est un équipement destiné exclusivement à la sécurité et de façon personnelle cela me gêne d’en acheter d’occasion (de même que la pelle et la sonde). C’est pourquoi je loue le pack ARVA/pelle/sonde pour le moment avant de pouvoir investir. Vous pourrez trouver des packs aux alentours de 250€ sur Snowleader ou louer à la journée pour une dizaine d’euros dans les magasins de location ou pour 7€ la semaine si vous faîtes partie d’un club (ex: Club Alpin Français).

 

Les compromis

Bien évidemment acheter tout son matériel pour 200€ signifie faire des compromis. Vous devrez abandonner l’idée d’avoir les skis dernier cri ultra léger. Vous galérerez un peu plus en montée (du fait du poids des chaussures et des skis) mais ça vous fera les cuisses ;). Et honnêtement ça ne représente rien d’insurmontable surtout quand on est jeune et qu’on a la caisse ! Vous aurez aussi peut être l’air un peu con si vous optez comme moi pour la solution “peaux coupées en deux” ou au contraire vous aurez l’air ingénieux. Je ne voulais pas que le prix de l’équipement soit un facteur limitant pour moi et c’est pour ça que j’ai été moins regardant sur le confort ou sur l’esthétique.

En tant que débutant en ski de rando, ces quelques conseils devraient vous permettre de vous munir d’un équipement “de base” pour pas trop cher et qui sera amplement suffisant pour commencer dans la discipline.

 

N’hésitez pas à me dire en commentaire quelles sont vos astuces pour vous équiper à moindre coût et partagez cet article si vous pensez qu’il peut intéresser d’autres personnes qui veulent s’initier au ski de rando ;).

 


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  

10 réactions au sujet de « Débuter le ski de randonnée pour pas cher »

  1. Merci Thomas pour ces supers conseils, cela faisait longtemps que l’idée de me mettre au ski de rando me taraudait, et grâce à ce blog, sauter le pas me parait plus facile !
    a bientôt

  2. Salut Thomas, je viens de m’équiper comme toi cet hiver grâce à des bourses aux skis notamment. Cependant je n’ai pas eu l’occasion de faire beaucoup de sorties, j’attend avec impatience tes nouveaux articles en vue de la prochaine saison !
    Amitiés.

    1. Bonjour Laurent,
      Merci pour ton commentaire.
      Les bourses aux skis sont un super moyen pour s’équiper effectivement ! Pour moi la fin de la saison va de paire avec le début de l’alpinisme estival, j’ai donc hâte de partager tout ça avec vous !
      A bientôt

  3. Une question pour toi peut-être : ayant voulu commencé le ski de rando, je suis allé en magasin, où il m’a été vivement conseillé d’opter dès le départ pour un matériel spécifique, dédié à la pratique rando uniquement, ou piste uniquement, mais pas d’hybride pour plus de meilleures sensations dans chacunes des disciplines. Tu as pris l’option hybride, avec le recul que réponds tu à ce vendeur, l’avantage du prix mis à part ?

    1. Salut René,
      Effectivement, on m’avait dit la même chose quand j’ai voulu m’équiper. C’est clair que l’avantage principal est le prix, et c’était vraiment le point le plus important pour moi. Cette dimension mise à part, je pense qu’il est clair qu’il vaut mieux acheter une paire pour la rando et une paire pour la piste, ce sera plus safe pour la piste et plus léger pour la rando. Ceci étant dit je pense que la question qui découle de cette réflexion est celle ci : ta paire de rando doit elle être axée plus descente (skis larges donc plus lourds, paire de chaussures plus rigide etc.) ou plus axée montée (skis plus courts/fins donc plus légers, chaussures très flexibles et légères etc.) ? Et là ça va dépendre essentiellement de toi, il faudra trouver le compromis entre une paire suffisamment légère pour ne pas brûler toute ton énergie (et tes cuisses) dans la montée pour finir mort en descente et une paire quand même assez large qui te permette de prendre du plaisir dans la descente. Je ferai un article sur la question car c’est un point effectivement très intéressant 😉
      à bientôt

Laisser un commentaire