Les 6 raisons de s’inscrire au CAF (Club Alpin Français)

Les 6 raisons de s’inscrire au CAF (Club Alpin Français)

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Vous m’entendez en parler encore et encore… (roulement de tambours) … Il est le saint Graal pour le débutant puceau de l’alpinisme que nous sommes… Il est souvent confondu avec un autre organisme du même nom… Je parle bien sûr … du CAF ! Je vous épargnerai les blagues avec la caisse d’allocation familiale qui ne fait pas autant rêver. Cette-dernière pouvant être source de beaucoup de haine, de frustration et de colère s’ils vous demandent pour la cinquantième fois votre bail alors que vous l’avez déjà transmis en couleur, en noir et blanc, en format A4, A3, A2 et A1 et que vous l’avez envoyé par Colissimo et pigeon voyageur (oui j’ai un gros historique avec eux). 

Mais alors qu’est-ce donc que le CAF ?

Le CAF ou Club Alpin Français a été créé en 1874. Il est l’une des plus anciennes associations consacrées à la pratique et à la connaissance de la montagne sous tous ses aspects. En 1996, le Club alpin devient fédération sportive. Elle prend le nom de Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne (FFCAM) en 2004. Il existe des CAF un peut partout en France qui font tous partie de la FFCAM. Entièrement gérés par des bénévoles, ces clubs gèrent et entretiennent aussi un bon nombre de refuges en montagne. La mission principale de la FFCAM est de proposer des activités à pratiquer en montagne : alpinisme, randonnée, escalade, ski, raquettes, sports aériens, VTT, descente de canyon et même spéléologie ! Son but étant de rendre la montagne accessible à tous, elle organise des formations régulières, contribue à la sécurité des usagers de la montagne, à l’aménagement du territoire et à la protection du milieu naturel. La FFCAM est également membre de l’UIAA (Union Internationale des Associations d’Alpinisme). La FFCAM est agréée par le Ministère chargé des sports et propose des formations dans tous les sports qu’elle propose. Autant dire que la FFCAM, elle envoie du steak ! FFCAM logo

Vous pourrez trouver plus d’infos sur la FFCAM ici.

Que vous soyez un jeune padawan de la grimpe ou un vieux loup de mer montagne, voici donc les 6 raisons pour lesquelles vous devriez vous inscrire à cette magnifique institution qu’est le CAF.

1/ Rencontrer du monde

Personnes âgées qui rient

Parler à l’expérience

Alors je ne vais pas vous le cacher, au CAF il n’y a pas que des jeunes pré-pubères qui sont tout feu tout flamme à l’idée de partir faire l’Everest. En fait il y a plus des vieux “personnes avec de l’expérience”. L’avantage de rencontrer des personnes avec de l’expérience (que j’abrégerai dorénavant par l’acronyme Pexp par souci de concision et aussi parce que je trouve ça stylé), c’est que ce sont des puits de savoir ! Vous pourrez apprendre énormément des Pexps. Vous pourrez discuter avec des vieux briscards de la montagne qui ont déjà gravi la Meije 7 fois … dont une pieds nus. Autant dire que vous allez en apprendre des choses !

Partager sur sa passion

Le CAF est aussi un repaire pour trouver des gens comme vous. Par là je ne veux pas dire des gens bizarres ou “originaux” mais tout simplement des gens passionnés de montagne. Si, comme moi, vous avez un jour habité dans le Nord ou dans une région où le plus haut “pic” est le clocher de l’église alors vous comprendrez certainement que trouver des gens passionnés de montagne n’est pas toujours facile et parfois ça manque. Vous pourrez donc échanger sur vos plus belles courses, vos plus grosses galères ou encore les meilleurs skis pour surfer sur de la poudre ! Et le tout sans passer pour un taré ! Et ça c’est beau !

Rencontrer ses futurs compagnons de cordée

Rencontrer du monde est LA clé qui vous permettra de progresser rapidement et peut être accessoirement de vous faire des potes. Car pour faire des sorties quand on n’y connait rien, il faut partir avec quelqu’un. Ce “quelqu’un”, vous avez de grandes chances de le rencontrer au CAF. Et même si c’est Sylvette, 76 ans, eh bien c’est déjà ça de pris !

Infiltrer la secte des alpinistes

Je l’avais déjà dit dans un autre article mais intégrer le CAF permet d’infiltrer le milieu de l’alpinisme qui est un monde assez fermé. Et une fois votre couverture établie vous serez indétectable et passerez pour un vrai savoyard ! Quand vous aurez pénétré dans ce cercle ésotérique vous pourrez booster votre progression ! Vous aurez accès à des conseils techniques, des idées de courses, des avis sur les meilleurs coin et de l’aide pour préparer vos courses en toute sécurité. De plus, les CAFs ont souvent une bibliothèque. Alors, au lieu de vous ambiancer le vendredi soir dans la boite du coin, allez plutôt écouter de la grosse dubstep en lisant “La montagne et alpinisme” au CAF ! Vous pourrez aussi feuilleter Montagnes Magazine, emprunter des cartes IGN ou nourrir vos rêves de récits des plus grands alpinistes. 

Tout cela va vous aider à intégrer ce que vous apprenez car c’est bien connu : on apprend quand on parle de ce qu’on a appris avec nos mots. Et vu que parler tout seul n’a pas le même effet, le CAF est là pour vous aider à communiquer avec d’autres êtres humains. Avec mon pote de cordée, nous discutons souvent tout le temps d’alpinisme et de grimpe et c’est dingue comme ça aide à intégrer. Allez donc prendre une bière avec les Pexps et parlez de techniques, de courses, d’histoire… Vous apprendrez à la vitesse grand V !

2/ Apprendre l’autonomie

Cordée Alpinistes

L’esprit du CAF

L’esprit du CAF n’est pas de vous “emmener en montagne”, c’est de vous rendre autonome pour que vous puissiez y aller vous-même. Donc normalement, l’initiateur vous demandera de préparer un peu la course avant de partir pour que vous puissiez être actif pendant la sortie. Si la sortie n’est pas trop exigeante et qu’il vous sent à l’aise, il pourra aussi certainement vous faire passer en tête. C’est donc l’idéal pour progresser ! Vous pouvez avancer tout en étant encadré par une personne expérimentée, donc en sécurité. 

Se former

Il existe différents niveaux de formations proposées par la FFCAM :

  • le niveau 1 correspond à une formation personnelle des pratiquants destinée à leur permettre d’accéder à l’autonomie dans leurs activités,
  • le niveau 2 correspond à une formation qualifiante, sanctionnée par des brevets fédéraux,
  • le niveau 3 répond à la nécessité d’harmoniser les formations grâce à des « formateurs de formateurs ». 

Si vous envisagez un engagement plus long terme, vous pouvez donc passer les formations de niveau 2 pour devenir initiateur FFCAM. Dans certains cas les formations sont remboursées si vous encadrez un certain nombre de sorties du CAF les années suivant votre formation. Alors vous donnez quelques années au CAF mais en échange vous recevez une formation qualifiante et qui vous permettra réellement d’acquérir une autonomie. Et si vous ne souhaitez pas encadrer vous pouvez toujours payer les formations, ça ne sera jamais perdu. 

Vous pouvez voir la liste des formations à venir ici.

Et plus de détails sur les niveaux de formations là.

Il existe également différentes formations gratuites et camps d’été organisés. Les formations gratuites peuvent concerner : la cartographie, l’école de neige ou de glace, formations sécurité, etc. Les camps d’été sont également un très bon moyen intensif pour progresser dans une activité (escalade par exemple). De plus les prix sont souvent dérisoires comparé à la valeur ajoutée de tel événements . Au CAF d’Annecy les prix 2017 étaient entre 40€ et 50€ de frais administratifs et ensuite 8€ par jour de camping (nourriture non comprise).

Participer aux sorties 

Et comme si c’était pas déjà suffisant, en plus de pouvoir vous former avec des modules spécifiques, vous pourrez aussi (et c’est quand même une des premières finalités du CAF) participer à toutes les sorties organisées ! Certains CAF sont plus actifs que d’autres mais par exemple au CAF d’Annecy, plusieurs sorties sont proposées par semaine (en semaine et le WE). Il est donc quasiment certain de pouvoir sortir le WE avec le CAF.

Les activités sont très variées mais attention cependant, il y aura une grande majorité de sortie Randonnée, Trail, Escalade, et moins de sorties Alpinisme. En effet, l’alpinisme est souvent une activité délicate pour le CAF. Avec le durcissement de la législation envers les initiateurs (toujours plus responsabilisés en cas d’accidents), les sorties se font de plus en plus rares. De plus, les initiateurs voudront savoir avec qui ils partent, et il n’emmèneront pas n’importe qui. Si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté, veillez donc à discuter/grimper/jouer au scrabble avec lui avant de postuler à la sortie. De cette façon, il connaîtra mieux votre niveau et pourra vous dire si la sortie est adapté pour vous ou pas.

3/ Assurance

Un des gros gros points fort du CAF est son assurance ! Et le revers de la médaille pour les clubs c’est que beaucoup de personnes (notamment des parapentistes et autres pratiquants de sports à risques) s’inscrivent au CAF seulement pour l’assurance. 

Alors comment marche-t-elle cette assurance ?

 

Lorsque vous vous inscrivez au CAF, vous souscrivez automatiquement à l’assurance Responsabilité Civile et Défense Recours. C’est-à-dire que vous serez couvert pour les dommages que vous infligez à autrui mais aussi pour les recours que vous exercerez si vous avez un problème judiciaire. 

En plus de cette première protection vous pouvez souscrire à une assurance complémentaire : l’assurance de personnes et assistance secours. Et c’est là que ça devient intéressant ! Vous pouvez bénéficier de cette assurance pour 21€ (plein tarif) et 16€ si vous avez moins de 24 ans ! Cette assurance est très intéressant par son rapport qualité/prix. Elle vous couvrira jusqu’à un certain point (je vous laisse regarder les détails là) et s’applique à de très nombreuses activités que vous la pratiquiez en autonomie ou encadré !

Sur cette assurance complémentaire se greffent des extensions si vous pratiquez dans le monde entier ou si vous souhaitez être encore plus assurés (plus de garanties notamment le matériel, attention cependant aux franchises).

Vous pouvez également souscrire à l’assurance “Protection Plus” qui couvrira pour vos accidents vie privée et vous offrira un capital décès et invalidité assez important. 

Un petit résumé des différentes assurances et des garanties associées:

Les 6 raisons de s'inscrire au CAF (Club Alpin Français)
Notice assurance 2017

 

4/ Louer du matos

Après ces considérations un peu morbides, revenons sur les réjouissances. Si vous êtes pauvre ou étudiant (ce qui revient à peu près au même), le CAF est fait pour vous ! Vous pouvez louer du matos à des prix imbattables !! Pour vous donner un exemple le pack DVA/pelle/sonde est à 7€ la semaine au CAF d’Annecy ! Difficile de trouver mieux… Vous pourrez ainsi louer : crampons, piolets, broches à glace, cuissards, raquettes (à neige pas des raquettes de tennis, vous suivez ?), casques, DVA, pelles, sondes, absorbeur de choc (via ferrata).

5/ Réductions de toutes sortes

Et on continue sur les bonnes nouvelles ! Si vous avez suivi, je vous ai dit plus haut que la FFCAM gérait de nombreux refuges. Du coup, les réductions c’est pour nous ! Et vu le prix des refuges, c’est très appréciable d’avoir des ristournes ! Rien qu’avec ces réductions vous devriez pouvoir rentabiliser votre adhésion au CAF. Jusqu’à 50% de réduction pour les adultes, jusqu’à 75% pour les jeunes, gratuité pour les moins de 8 ans en famille.

Vous pouvez également obtenir une réduction de 45% à l’abonnement du magazine “La montagne et alpinisme”.

Et vous avez accès à de nombreux tarifs préférentiels auprès des partenaires de la FFCAM :

Et pour finir… un accès aux produits de la boutique Club alpin !

En plus de tout ça, les CAFs ont des réductions particulières avec les magasins de leur région, parmi lesquels vous trouverez souvent :

6/ Découvrir d’autre sports

Si je ne m’étais pas inscrit au CAF, je n’aurais probablement pas commencé l’escalade ni le ski de randonnée. En discutant avec les gens et en voyant toutes les sorties auxquelles vous pouvez participer, vous aurez certainement envie à un moment d’essayer un autre sport que celui pour lequel vous êtes venu initialement. 

Conclusion

Vous l’avez compris, le CAF est un allié indispensable dans votre progression en alpinisme. Que ce soit pour rencontrer des gens, pour engranger des connaissances techniques ou pour obtenir des réductions de toutes sortes, le CAF est un incontournable, une référence dont il serait dommage de se passer !

Et la FFME dans tout ça ?

Vous avez certainement entendu parlé de la FFME (Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade) qui est une très bonne fédération, dont je parlerai dans un prochain article. J’ai présenté ici le CAF et la FFCAM car c’est ce que je connais mais les avis sont très partagés entre les deux fédérations. C’est pourquoi je vous ferai bientôt un debrief sur ce qu’il faut savoir des deux institutions et comment bien choisir la sienne.

 

Et vous, dans quel club êtes-vous et qu’en pensez-vous ? Dites moi tout en commentaire 😉 

 


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 28
  •  
  •  

Laisser un commentaire